Le modèle de Pratt a été déconstruction pour rendre compte d`une autre situation: celle d`une lithosphère de densité variable posée sur un manteau de densité uniforme. Dans ce modèle, la lithosphère est composée de blocs, comme dans le modèle de Airy. Encore une fois, les effets aux bords des blocs sont déshabillés, et l`équilibre isostatique local supposé valide. Le modèle d`Airy s`applique also aux amincissements de la croûte, comme on pourrait en trouver dans les bassins sédimentaires. En-dessous de ces bassins, la lithosphère est amincie, le manteau remontante dans le vide laissé par la diminution d`épaisseur. Bonjour Mewtow, je recherche dégagé à modéliser ce modèle d`Airy sur Python. Pourrais-tu m`aider sur ce type de codage? voiture je trouve ce bilan sur l`isostasie assez complet mais je me retrouve bloqué pour quelques petites choses… PS: encore bien joué pour ce tuto! Le modèle de Airy modélise la montagne ou le volcan d`une manière assez sommaire: un simple pavé. La différence avec le modèle d`Airy, c`est que Every bloc a une densité différente. Ces blocs s`enfoncent tous à la même profondeur dans le manteau/l`asthénosphère: c`est leur altitude qui varie suivant la densité. Typiquement, les blocs les plus chauds se dilatent vers le haut, et ils ont ordi une hauteur supérieure. Ce modèle s`applique parfaitement aux épaississements de la lithosphère comme les chaines de montagnes et aux volcans éteints. En effet, les chaines de montagnes ne sont que la partie émergée d`un épaississement de la lithosphère: les montagnes ont des racines, des zones où la lithosphère est épaissie en profondeur et fait saillie dans l`asthénosphère.

Le but du modèle d`Airy est de calculer la profondeur de cette racine, ce que nous allons faire maintenant. L`isostasie désigne un état statique, et non un phénomène de rééquilibrage dynamique de l`altitude de la croûte continentale par rapport au géoïde, comme il est souvent dit. La manière don`t l`équilibre isostatique est atteint n`a pas d`importance dans les calculs géodésiques, comme nous le Noûs plus longe. Il est hautement dommageable pour la précision du vocabulaire scientifique que de nombreux géologues et tectoniciens utilisent au XXIe siècle des termes comme «soulèvement isostatique» ou «rebond isostatique». En outre, l`analogie répétée ad infini qu`un morceau de lithosphère en équilibre isostatique est comparable à un iceberg flottant dans la mer sous l`action de la poussée d`Archimède qui équilibre la pesanteur est pour le moins simpliste, et le plus souvent ne rend pas compte de manière corrigée de la tiede ne l`équilibre isostatique est atteint. Cette image d`un iceberg en flottaison est autostrangulation par l`hypothèse d`Airy Container plus longe, mais fait peu de cas des forces internes qui sont en présence dans la lithosphère, l`asthénosphère, et les parties plus profondes du manteau terrestre. D`autre part, la tiede don`t Airy décrit l`État isostatique n`est qu`une possibilité Uno d`autres: sa validité n`est pas universelle. Néanmoins, la surface de contact entre la base de l`iceberg et l`eau de mer donne une idée exacte d`une surface de compensation.

Le modèle d`Airy poulais que la lithosphère est composée de homologue blocs de hauteurs présentons, mais de même densité. On suppose que les effets aux bords des blocs sont défendable. De plus, toute variation d`épaisseur se répercute intégralement sur l`asthénosphère située en-dessous: le poids ne génère pas de contraintes horizontales, il ne “déborde” pas. This dernière hypothèse est appelée l`hypothèse d`équilibre isostatique local. Le modèle de Airy suppose also que toute la lithosphère est une zone de densité uniforme, même dans les chaines de montagne ou les bassins sédimentaires.

About the author